Concept Art – Character Design à  partir de « Little-Story-Telling »

Concept Art – Character Design à  partir de « Little-Story-Telling »

Programme : Photoshop

Difficulté : Intermédiaire

Temps estimé : 3 Heures

Repstyle (Ludovic Servat) va vous faire découvrir comment créer le concept art d’un personnage consistant !

Consistant ?

Bonjour à  tous et bienvenue sur mon premier tutoriel. Et oui, on peut apparenter cette consistance à  l’âme de notre futur personnage.

A la différence de certains artistes, je préfère largement avoir un contexte et un vécu pour développer ma recherche créative bien que partir d’un concept abstrait peut s’avérer évidemment très récréatif et plaisant.

Nous allons pour cela, imaginer un tout petit contexte qui nous permettra de créer bien plus aisément notre personnage. N’ayez crainte, ce n’est vraiment pas difficile !

De plus, je vais vous donner les grandes lignes à  respecter et vous verrez naître votre personnage sans même vous en rendre compte !


Cette technique de création est communément appelée  » Story-Telling  » mais dans ce tutoriel nous allons plutôt pratiquer du  » Little-Story-Telling « .

Que ce soit dans le cinéma, la bande dessinée, le jeu vidéo, les sites internet, les restaurants, les magasins … l’aspect graphique permet d’insuffler le premier impact lançant la réflexion (positive ou négative) de l’observateur qui l’assimilera en une seconde (si, si, c’est aussi rapide que cela ^^).

Mais il ne faut surtout pas oublier que l’intérêt de l’observateur est maintenu au fil du temps grâce au CONTENU qui lui est proposé. C’est pour cela que c’est un point extrêmement important lorsque vous créez et surtout si vous souhaitez que les gens se rappellent de vos créations. C’est pour cette raison que beaucoup de films d’animation n’ont pas forcément un design hyper-réaliste mais demeurent tout de même extrêmement attachants.



Résultat final du tutoriel


DONNER VIE !

Commençons par définir les points essentiels dont nous ne pouvons pas nous passer et que nous allons imaginer pour créer le Vécu de notre personnage !

Le Vécu se composera donc de :

1 – Le background qui détermine les repères spatio-temporels et climatiques liés à  notre personnage (par exemple : Angleterre, Année 2312, désertique).

Ces informations vont nous permettre de déterminer sa façon de s’habiller, ses habitudes, ses coutumes …

2 – La situation personnelle du personnage (par exemple : chasseur, camionneur, plombier, mage …).

Ces informations vont mieux définir sa façon de vivre et ce dont il est capable.

3 – Un évènement perturbateur (par exemple : une chute d’un arbre ou une explosion atomique).

Cet évènement permet d’ajouter un peu de piment et d’originalité au Vécu du personnage. Cet évènement perturbateur confèrera un caractère bien encré à  notre création et nous aidera grandement à  visualiser l’apparence de notre personnage.

Il faut savoir que la plupart des gens ont envie de découvrir des histoires qui sortent de l’ordinaire pour profiter de moments d’évasion ou d’autres visions de leurs centres d’intérêt.

4 – La conséquence (par exemple : un garçon qui est tombé d’un arbre peut avoir perdu l’usage de ses jambes et vivre reclus, ou une explosion atomique dans une contrée productrice de chocolat pourrait transformer quelqu’un en un monstre chocolaté !). La conséquence est en résumé la somme des précédents points définis et qui sont le background, la situation personnelle et l’évènement perturbateur.


Une fois ces 3 points définis et le Vécu de notre personnage établi, la sculpture du corps et du caractère découleront tout naturellement dans un rapport dit de « cause à  effet « .

Si vous êtes capable de mélanger avec harmonie identité visuelle et histoire, alors vous avez tout compris ! Avec cette méthode, je vous propose donc de créer un personnage avec un caractère propre et un design adéquat, c’est que l’on peut appeler du Character Design !

Voici donc les points que je définis pour ma création :


LE BACKGROUND :

Ici, je choisis comme repères spatio-temporels et climatiques :

– montagne inaccessible, coupée du monde

– enneigé

– dans les années 2000


LA SITUATION PERSONNELLE :

Je définie en gros le style de vie que mène mon personnage :

– c’est un jeune garçon, qui vit dans la montagne avec une famille de musiciens qui s’occupent de lui de temps en temps, car il vit seul.

Je tiens à  vous rappeler que nous pratiquons du « Little-Story-Telling » et qu’il n’est pas nécessaire de développer plus ce point.



EVENEMENT PERTURBATEUR :

Nous allons définir ce qui va former le caractère de notre personnage :

– des producteurs viennent proposer un gros contrat à  la famille de musiciens qui l’acceptent et part pour la ville laissant le garçon seul et livré à  lui-même


CONSEQUENCE :

– le garçon vit seul, en ermite et ne voit jamais personne depuis des années

– il n’est pas sociable

– fan de musique, il pratique le beatboxing car c’est le seul moyen qu’il a trouvé pour s’exprimer musicalement sans en avoir entendu auparavant, ce qu’il lui a permis aussi de développer son sens du langage et de communiquer partiellement avec des animaux.


Et voilà  le travail !

Cela m’a pris un petit quart d’heure de réflexion et je vois déjà  à  quoi ressemblera mon personnage ! Faisons donc un résumé du Vécu de notre personnage :

Nous avons donc un jeune adulescent, vivant en ermite dans la montagne, aigri par le comportement des gens face à  une opportunité de gagner toujours plus d’argent plutôt que de se satisfaire de ce qu’ils ont. Mais cependant, il se relaxe en pratiquant du beatbox au milieu des animaux.


SCULPTER !

Passons maintenant à  l’apparence de notre personnage !

Pour ce tutoriel, j’utilise le logiciel Photoshop CS4 et une tablette Wacom – Intuos 4, qui est le meilleur rapport qualité prix sur le marché pour les tablettes graphiques non-écran. Voici donc les différentes étapes dans le développement de mon design :


Etape 1

Dans cette étape je définie grossièrement la silhouette du corps de mon personnage. Vu que c’est un jeune garçon et qu’il vit seul dans la montagne je détermine que son corps est plutôt mince. Vous pouvez remarquer que j’ai dessiné 3 lignes bleues qui me servent de guides.

Pour rappel, souvenez-vous que l’entre-jambe se retrouve toujours au centre de la hauteur d’un personnage bien proportionné.

J’utilise un pinceau avec une brosse de 5 pixels de diamètre, dure, ronde à  100 % d’opacité et utilisant la pression du stylet.

Et je travaille sur 2 calques, un pour le background (que je vais laisser blanc pour ce tutoriel) et un autre pour l’illustration.

Etape 2

Je précise, toujours grossièrement, le visage et quelques habits que mon personnage se serait constitué seul pour résister au froid du climat montagneux.

Etape 3

Je place plus d’habits tout en gardant en tête qu’il a dû se débrouiller tout seul et qu’il porte des vêtements complètement non-assortis, mais justes utiles.

Etape 4

Je finis de poser tous les habits du personnage sans me préoccuper de la qualité.

Et je corrige grossièrement les zones confuses telles que l’écharpe, les cheveux, le haut de son vêtement … à  l’aide de blancs.

Etape 5

Lors de cette étape, je vais préparer mon croquis afin de le mettre au propre.

Pour cela, je baisse l’opacité du calque de mon croquis à  25 % et je crée un nouveau calque au-dessus du premier et sur lequel je vais continuer l’illustration.

De cette manière, je dispose d’un guide qui va me faciliter la suite de mon travail.

Etape 6

Je commence à  reprendre les traits principaux avec une brosse plus fine (2 à  3 pixels) et je commence à  détailler.

Etape 7

Je place tous les éléments et je continue à  détailler toujours en me fiant à  mon guide.

Je sais déjà  quelles sont les matières que je veux associer aux vêtements de mon personnage et je dessine en conséquence. Par exemple, le haut des vêtements est fait de laine de mouton.

Etape 8

Je cache le calque de croquis (vous pouvez aussi le supprimer, personnellement je préfère le garder au cas ou) et j’obtiens mon dessin nettoyé et prêt à  être coloré ^^.

Etape 9

Je vais maintenant colorier mon personnage. Mais avant toute chose, je vais placer les masses et formes en niveau de gris. L’avantage de cette approche permet de repérer facilement les volumes en terme de profondeur. Et d’ajouter les couleurs sans problème par la suite.

Pour cela je crée un nouveau calque en dessous de mon calque d’illustration sur lequel je vais utiliser 3 niveaux de gris (ombre interne, lumière moyenne, lumière vive) en commençant par un gris foncé pour définir la masse d’ombre interne.

Afin de voir toutes les modifications que je vais apporter à  ce nouveau calque, je change le mode de fusion du calque d’illustration pour le passer en Mode Produit. Le mode Produit permet de voir à  travers toutes les zones blanches.

Etape 10

Je continue en définissant grossièrement les lumières moyennes en prenant bien en compte d’où provient la source de lumière. Encore une fois, ne prêtez pas trop d’importance aux détails et ne négligez pas ces étapes, si vous saisissez l’effet voulu sans avoir des tonnes de détails alors vous êtes sur la bonne voie !

Etape 11

Et je continue en plaçant les lumières vives.

Etape 12

Maintenant que j’ai la vue générale sur les masses, je peux commencer à  affiner et détailler les volumes en me servant des 3 niveaux de gris précédemment utilisés.

Etape 13

Je vais maintenant ajouter les aplats de couleurs que je souhaite utiliser dans mon illustration.

Pour cela, je fusionne mon calque de dessin et de niveaux de gris que je passe ensuite en Mode de Fusion Produit. Ensuite, je crée un nouveau calque en dessous du précédent calque ce qui va me permettre d’ajouter et d’afficher les couleurs au travers des niveaux de gris appliquant les profondeurs aux aplats de couleurs.

Etape 14

Ici, je décide de modifier les teintes pour mieux les harmoniser. Pour cela, Photoshop dispose d’une fonctionnalité assez intéressante : La Correspondance des Couleurs.

Pour l’utiliser, je vais dans le menu Image -> Réglages -> Correspondance des couleurs. En général je ne fais que diminuer légèrement l’Intensité des couleurs mais n’abusez pas de cette fonction, l’idéal serait de ne pas avoir à  l’utiliser mais certaine fois il arrive que certaine teintes de couleurs ne s’accordent pas très bien.

La plupart du temps, arrivé à  cette étape, je préfère arrêter mon illustration à  ce niveau, mais ce n’est qu’une question de goûts car j’adore les dessins bruts avec de la matière et presque fouillis. Mais nous allons poursuivre tout de même notre illustration ^^ !

Etape 15

Maintenant, j’utilise les couleurs obtenues précédemment pour nettoyer en peignant sur les traits avec la couleur adéquate. J’utilise la plupart du temps une brosse ronde avec 40 % d’opacité et 40 % de flux et je règle les propriétés de la forme de ma brosse pour qu’elle réagisse en fonction de la pression de mon stylet.

Etape 16

Etape 17

Etape 18

Etape 19

Lors de cette étape je corrige la position du bras droit de mon personnage et je modifie légèrement le visage de mon personnage et notamment ses sourcils pour qu’il ai l’air plus dépité.

Etape 20

Et je finis en fignolant tous les détails et en intensifiant légèrement la luminosité de l’illustration.

J’espère vous avoir aidé à  comprendre une de mes méthodes de travail et qu’elle vous aura été utile. Voici mon illustration finale !


Résultat final du tutoriel

41 Comments to “Concept Art – Character Design à  partir de « Little-Story-Telling »”

  • magnifique tuto , depuis le temps que je cherche quelque chose dans ce genre , un grand merci :D

    • génial !!

  • Exactement, c’est magique !
    Vraiment un tuto dont j’avais besoin et qui devrait me faire progresser, félicitations !
    Une bonne petite équipe sur ce site ;)

  • Franchement, je suis (presque) conquis par cet article ! Super bien écrit, original et intéressant.

    Mais j’ai quand même quelques remarques à émettre, on sait jamais, ça peut servir :

    Les paragraphes en bleu ont souvent un ton très décontracté et informel qui coupe vraiment avec le reste de l’article. Personnellement je ne suis pas fan, et je pense que pour construire une image qui donne confiance, un serieux, mais surtout une uniformité dans le discours sont nécessaires. Là j’ai eut un peu l’impression de voir des anotations plus que des informations.

    Je trouve dommage que l’étape 1 commence à partir du début de l’illustration dans Photoshop, alors que le réel sujet du tutoriel est justement ce qui se passe avant.

    Ce sont les deux points qui m’ont un peu dérangé durant la lecture de l’article, vraiment minime, mais si ça peut être amélioré, pour les suivant autant faire entendre son opinion !

    Ensuite, je trouve qu’il est « dommage » qu’autant de temps soit accordé à la technique de l’illustration. C’est intéressant, je ne dis pas le contraire, loin de là. Seulement le tutoriel porte sur la création du background d’un personnage et l’adaptation de ce background en image.

    Je pense que le format idéal aurait été de décrire en plusieurs illustrations présentées plus brièvement le background du personnage et les différentes façon de l’appliquer. Par exemple à travers une liste de caractéristiques mises en relation avec le background pour 3 ou 4 illustrations !

    Celà dit ce n’est qu’un « souhait » ou un suggestion pour l’avenir, j’ai quand même apprécié largement les 2 parties du tutoriel qui m’ont appris quelque chose.

    Et sinon, une petite erreur, vu que je suis lancé :) Une image (ou n’importe quoi d’autre) est analysé par le cerveau reptilien en bien moins d’une seconde, ça tourne plutôt autour des 15 millième de secondes en réalité. Encore plus dur à imaginer : notre cerveau a une « opinion » sur une chose avant même de l’avoir vue en entier.

    Je le répète, malgré mes « critiques » je trouve que c’est un super tutoriel, très intéressant et très bien rédigé !

    • Tout d’abord merci pour ta franchise HammHetfield ^^ .

      Ensuite pour ce qui est des annotation en bleu servent de rappel et de conseil, d’ou leur formulation légèrement différente mais je comprends ton point de vue.

      Ensuite pour ce qui est de passer trop de temps sur l’explication de l’illustration, il y a de bonnes raisons :
      – c’est un tutoriel parlant de digital painting et pas uniquement de « création conceptuelle »
      – j’ai voulu faire d’une pierre 2 coup en proposant une approche permettant à la plupart des gens de comprendre à travers ce tuts, comment se lie la phase de création et la phase de réalisation qui sont étroitement liées.
      – j’ai beucoup décomposer le tuts pour éviter aussi de proposer un tuts avec juste 4-5 images, qui, lorsqu’elles sont visionnées tendent à se demander : « Mais comment il a fait pour arriver à ce résultat alors que ça ressemblait à rien avant ? »

      Pour l’histoire du cerveau reptilien, merci pour ta précision ^^. Je ne pensais pas utile de préciser le côté scientifique de la chose, mais c’est toujours intéressant.

      En tout cas, le tuts à l’air de t’avoir plus malgré tout et ça fait plaisir.

      • Ravi que tu aies bien pris mon commentaire, je comprends tout à fait ton point de vue, et je penses que tu as compris le mien aussi, donc c’est le principal :)

        Et oui, le tutoriel m’a plu, sinon je n’aurai pas pris le temps de commenter ^^

  • Bonsoir!

    Tout d’abord, merci énormément pour ce tutorial, j’aimerai beaucoup me lancer dans ce type de création.
    Je voulais savoir, comment obtient tu tes « dégradés » sur la ceinture jaune du personnages, au niveau des ombres, tu joues sur l’opacité de ton pinceau et tu change au fur et à mesure que tu peins?

    Merci d’avance. :)

    • Si j’ai bien compris , ses ombres, il les fais quand il peint le perso avec différent type de gris se qui donne après, quand il rajoute les couleurs, différentes teintes de la couleur qu’il applique au perso .

      Voilà j’espère t’avoir aidé ;)

      Et je rajoute bien sur que je trouve se tuto super utile et très bien réalisé avec un rendu très beau :)

      • C’est comme l’a dit Oheme, et aussi je me sers très souvent de l’opacité de mon pinceau et de la pipette de photoshop pour prélever mes teintes.

        Ce sera peut-ête l’occasion de réaliser un tuts plus détaillé pour la suite ^^

      • Oui, ça j’ai compris, m’enfin ses ombres/reflets ne sont pas net, enfin je sais pas comment expliquer…

        Je me suis essayais ce matin ça donne ceci:

        http://sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash2/hs146.ash2/40648_1541419541808_1424525694_1441584_2680960_n.jpg

        Hésitez pas à me donner vos avis. :)

        PS: C’est la première fois que je « peins » et surtout que j’utilise ma tablette graphique! x)

        • Ton bonhomme est pas mal mais je trouve que la cape rouge fait un truc zarb au niveau du coude =/ Elle ne pourrait pas tenir normalement je pense =)

          • Maintenant que tu le dis, oui pour tenir faudrait qu’elle soit plus étirée. Je le saurais, dommage je peux pas refaire la forme globale. :/

  • Hey ! Vrmt super ton tuto =) c’est super bien expliqué puis c’est une approche différente de ce qu’on peut trouver sur le net (comme les quelques autres tutos déjà dispo sur ce site) et franchement j’adère =) De plus, ton personnage est vraiment beau et respecte ton contexte (d’ailleurs ce truc de le mettre dans un contexte et de lui inventé une histoire avant de le concevoir je trouve que c’est une très bonne idée, j’avais jamais fait ça :p ) enfin voilà, merci en tout cas ! =)

    PS: juste pour t’embêté, il manque des ongles aux mains de ton perso ^^ =D

    • hahaha ^^ j’adore ton PS

      • =) s’té juste un p’tit détail que j’avais vu ^^

  • Merci pour se magnifique tuto ca va bien m’aider à progresser

  • Très instructif, ça va m’aider dans mes travaux de speedpainting :)

  • Très inattendu comme sujet mais néanmoins intéressant(tu as un peu négliger les jambe non ?), ta technique pour l’ombrage a l’air pas mal du tous(gain de temps encore et toujours) mais surtout, la manière don tu as systématisé l’histoire de ton personnage(de mon coté, je part vite dans un fouillis anecdotique pas possible sans en tirer de conséquence réelle : je viens de me rendre compte que si mes personnage ont un présent et un futurs bien remplit, je laisse encore trop de coté le passé) : une grille préparatoire simple et efficace, exemplaire.

    P.S. j’ai des remords, il faut de la matière pour remplir la grille : hors justement, je crois que cette matière viens, s’imagine quand on dessine(croquis préparatoire, etc …) : il faudrait donc dessiner pas mal pour faire la grille préparatoire au character design utile elle-même pour dessiner ensuite !!!

    P.P.S. Au fond tous sa n’a pas d’importance, bravo encore pour ce tutoriel au sujet décidément surprenant.

  • Enorme ton tuto ! ca change d’avoir ce petit cours sur le blackground des personnages que l’on dessine. En tout cas ton passage sur les lumieres et les masses m’a bien montré la procédure donc merci msieur et à très vite pour ton futur tuto (tu sens la pression la ?)

    • lol, non au contraire ça me motive ^^

      Ps : c’est « background » et pas « blackground » ^^

      • Gnagnagna c’est mon doigt qui a ripé !! ;)

  • Comme tout le monde. J’ai vraiment apprecié ce tutoriel (ou tutorial, c’est selon). Cependant, j’ai été un peu derangé par l’explication concernant le background, me disant que cela impliquait de definir un fond pour mettre le personnage en situation, mais je m’egare. cela etant, pour une premiere approche, le rendu est vraiment intéressant, que dis-je du grand art, vu que l’essence meme des tuto se veut voué a des graphiste avancé (ou à ceux qui aspire a l’être). J’ai par ailleurs assimilé la technique d’ombrage qui me faisait defaut grace a ce tuto et je t’en remercie grandement. Cela dit, je crois qu’un personnage avec un background aussi détaillé que le tien aurai eu un meilleur rendu s’il dirigait les moutons en faisant du beatbox (histoire d’aller emmerder la ville avec les excréments d’ovin) C’est évidemment un avis personnel :D. Bref, un très bon tutoriel (ma foi quelque peu incomplet quand on s’y attarde un peu mais qui remplit ses objectifs principaux : Du D.Painting dans toute sa splendeur.

    Gloire a Photoshop.

    • Je comprends et adhère totalement à ton avis ^^. En fait j’avais une vision et une histoire bien plus complète qui a pris forme dans mon esprit tandis que je créait le tuts. Pourquoi n’ai-je pas intégrer le reste de l’histoire ? Le tutoriel aurait fait le quadruple de taille et je n’aurais pas voulu proposer un tutorial trop lourd; De plus, pou ta part, tu semble avoir une imagination débordante (bienvenu au club ^^), mais je me suis dit que certaines personne pouvait possiblement ne pas être aussi à l’aise pour imaginer un contexte.

      Le tuts aurait été trop gros car j’aurais ressenti le besoin de faire 4 ou 5 illustrations, de les expliquer et puis un tuts ne se fait pas en un quart d’heure ^^. Néanmoins il est possible qu’un tuts plus complet fasse un jour son apparition sur Living Tuts ^^

      Voilà ^^

      Cool que ma technique d’ombrage (c’est pas vraiment la mienne plein de personnes s’en servent :p) t’aide désormais.

      • Gné toi aussi, ton esprit se sent a l’étroit dans ton corps et veut s’exprimer comme un forcené ^^. (je m’égare…) T’as pas tort sur ce point en revanche mais ca aurai été bien vu quand même de rajouter un piti mouton rasé juste à coté non ( peint en rouge avec des carrés manquants XD) Pour ma part, je suis un peu dégouté d’apprendre que la technique d’ombrage en question est fréquemment utilisé vu que je me suis fait beaucoup de tutos (au sens figuré bien entendu ;p) et c’est maintenant que je vois ca. J’aurai du avoir l’idée par moi même mais bon, quand on aime le cambouis … Sinon j’attends toujours de voir les autres tutos (en attendant de produire le mien bien entendu…) a la revoyure donc ^^ …

        • Pour ce qui est de la technique, je n’ai pas appris celà lors d’un cours mais à force de pratique, d’observation d’artistes à mon goût de tests et d’accumulation de notions diverse sur l’art et la perception en général. C’est possible que tu sois tombé sur des artistes qui procéder directement en couleurs (ce qui demande beaucoup plus d’aisance) sans passer par la phase en Niveaux de gris.

          En gros dès que j’i compris l’intérêt du mode fusion des calques sous photoshop, j’ai pu tester beaucoup de nouvelles façon de voir mes illustrations.

          • evidemment dans ce genre de cas (autodidacte en puissance je veux dire), faut vraiment etre accroché. Je tiens le bon bout apparemment en tant que passionné autodidacte geek AVEC une vie sociale ^^. Bref. Je l’ajoute a mes favoris en attendant la suite.
            sayonara !

  • Énooorme tuto. :) Joe content.
    En dehors de la partie purement « paint », voilà un tuto pratique, qui peut s’appliquer à n’importe quel processus de création. ;)
    Yeah !

  • C’est très instructif, merci pour ce beau tutoriel. ;)

  • A titre informatif pour ceux qui veulent un avatar perso, penser a vous inscrire sur gravatar …
    http://fr.gravatar.com/
    … Ca vous évitera d’avoir le G (ou On/off, c’est selon …) tout bleu tout merdique a la place de votre tronche de star…

  • Vraiment sympa, enfin un tuto sur le « digital painting » en FR bien détaillé et complet.
    Je m’intéressais depuis pas mal de temps du digital painting, et des l’ouverture de living tuts je me suis acheté une palette graphique (wacom bamboo pen) que je viens de recevoir aujourd’hui.
    Je viens de la tester avec ce fabuleux tuto, mais j’ai un petit problème (normal pour un débutant), lors du passage du gris aux couleurs, je trouve que celle-ci sont trop foncées et ne donne pas le même rendu que sur votre image d’exemple même après l’usage du « Correspondance des couleurs ».Comment faire?

    Ps: j’ai utilisé les même teinte de gris que vous

  • Vraiment génial ce tutoriel, bien expliqué et trés instructif sur les démarche a suivre avant de se lancer au travail.

    Je m’intéressais beaucoup au digital painting avant l’ouverture de living tuts, et hésité a me prendre une tablette graphique. Ben avec l’ouverture de ce site j’ai craquer et m’en suis acheté (wacom bamboo pen) une que j’ai reçu aujourd’hui et que je viens de tester en suivant votre tutoriel.

    Etant débutant d’aujourd’hui ^^, je rencontre un petit problème au moment où il faut passer du gris aux couleurs. Même en utilisant les même teintes de gris que vous, et le réglage « Correspondance des couleurs », je trouve mon rendu diffèrent que celle de votre illustration, et mes couleur trops sombre.
    N’auriez-vous pas un conseil à me faire partager? merci

    PS: sinon nice nice very nice ce tuto, vivement le prochain et bon courage

    PS2 (pas comme la console): j’ai déjà écrit un message, mais il ne s’afficher pas d’où celui-ce, désolé pour double post, si il y a.

    • Mmmh difficile de te répondre sans savoir ce que tu as fait et à quoi ressemble ton illustration, sans compter les couleurs que tu choisi pour réaliser le tuts

      Et je n’ai, malheureusement pas le temps de parler de toutes les éventualités qui ont fait que tu n’ai pas obtenu le résultat souhaité

  • Terrible :)

    Très bon tuto, j’aime vraiment la technique.

    Perso je me serais peut être arrété à l’étape 18 pour les bottes (je les trouve un peu floues à la fin)

    sinon perfect :)

  • j’ai pas tres bien compris comment tu passes de l’ombre de l’etape 15 a une ombre normale (jusqu’a l’etape 20)

    • Si par cela, tu entends la réalisation des dégradés créant les impressions de relief et donc d’ombres :

      En fait, à laide de l’outil pipette je prélève la couleur foncée que j’applique avec une opacité réduite entre la couleur foncée et la couleur plus claire comme pour créer un lien entre les 2 couleurs. Je répète l’opération en prélevant de nouveau pour lier au mieux les couleurs et autant de fois qu’il le faut pour que ce soit lisse

      Cette explication n’est pas très complète et pas évidente à expliquer textuellement. Je pense qu’un tutoriel sur la question pourra faire son apparition ^^

  • Merci je crois que j ai saisi l essentiel ^^

  • Merci pour ce super tuto ! c’est très instructif et très bien détaillé (sa parait si simple vu comme ça )
    J’aurais rajouté quelques étapes
    – recherche de sources (habilement dans les montagnes par exemples … )
    – croquis sous formes de vignettes afin de faire un choix au niveau des postures …
    bref une ou deux étapes intermédiaires avant de sauter sur la tablette graphique.

    De petits trucs qui peuvent aider à trouver l’inspiration ;)
    mais ce tuto est génial .
    merci encore de partager Repstyle

  • trop fort, j’ai le souffle coupé. bravo…

  • Merci beaucoup pour le Tuto, cela m’a fait pensé au moment où je créais mes persos pour les jdr sur tables !
    J’ai donc la base, me reste plus qu’à apprendre à dessiner ! ;)
    Merci d’avoir pris le temps de faire un tel tuto

  • C’est juste ENORME! J’suis bluffé. Un grand Bravo et un grand Merci. J’ai un projet de film et cela va surement m’être très utile pour mon storyboard.

  • […] Pour découvrir mont tuto, il vous suffit de suivre ce lien vers le site de tutoriels Livingtuts : Concept Art : Character Design à partir de Little Story Telling […]

Laisser un commentaire